Sujet :

avis de décès

nono
   PostÚ le 01-07-2016 Ó 15:27:20   

à MONSIEUR Henri CROS, juge colombicole , fondateur, en 1953 si je ne m'abuse , président , président d'honneur du GAPl (groupement avicole du pays languedocien ) , ex président , président d'honneur du romain club français , récemment décédé à l'âge de 96 ans et dont les obsèques auront lieu demain . Mes plus grands respects et admiration éternels.J'ai le plus grand chagrin de ce départ . R.I.P, MONSIEUR Henri !!!!! mes plus sincères condoléances à ses famille, amis et proches .
le chardon
   PostÚ le 01-07-2016 Ó 16:19:05   

quelle mauvaise nouvelle, je l'avais encore vu au mois d'avril en pleine forme à St Pons....reposez en paix Monsieur Cros
nono
   PostÚ le 01-07-2016 Ó 19:22:34   

Eh oui mon Chardon , moi aussi je l'ai vu et lui ai un peu parlé encore en Avril ! On a beau s'y attendre , eu égard à son âge , il était encore tellement bien , toute sa tête et tout et tout ...qu'on l'espérait éternel ...!
glenat15
   PostÚ le 02-07-2016 Ó 09:31:02   

oui une grande figure de la colombiculture nous a quitter

mais un siècle d'existence c'est pas donne a tout le monde

repose en paix
Eddy
   PostÚ le 02-07-2016 Ó 13:11:44   

Quel profond sentiment de tristesse m'envahit en apprenant cette très mauvaise nouvelle. Me restera gravé en mémoire notre première rencontre au salon d'agriculture de Paris 1967. J'avais tout juste 17 ans et il me pris sous son aile en me présentant à tout le "gotha" avicole du moment. Il me chaperonna même en m'invitant et m'accompagnant au grand banquet de la SCAF où je n'étais vraiment pas à mon aise devant tant de personnalités (et de couverts aussi !). Nous nous retrouvions ensuite au hasard des expositions, notamment celle de Lyon où il était convié tous les ans. Mais le temps passe hélas trop vite !!!
Repose en paix Henri !
Freddie
   PostÚ le 03-07-2016 Ó 06:43:48   

Bonjour mes amis et collègues

C'était dans l'aprés midi de ce vendredi 1er juillet qu'un message sur mon répondeur téléphonique m'annonçait le décés d'Henri CROS.

J'ai été choqué par l'annonce de sa disparition (peut être violente) malgré son âge, car Henri allait très bien. Moi aussi je pensais qu'il serait "immortel" (qu'on fêterait son centenaire quoi... au moins), et je n'imaginais pas durant sa visite à l'expo de St Pons le voir pour la dernière fois.

Co-fondateur du GAPL après la dernière guerre mondiale, il a, comme les anciens le savent, tenu les rennes de l'aviculture dans tout le sud est de la France et bien plus. Ce GAPL a été "la mère" des sociétés actuelles du Languedoc Roussillon et Provence Alpes Côtes d'Azur, avec une partie aussi en Aveyron : Millau bien sûr.

Le Salon de l'Agriculture de Paris, il nous en parlait tout le temps, car à une époque il "montait" à Paris pour organiser la partie avicole.

Moi je suis bien sûr arrivé sur le tard en relativisant (enfin ça doit bien faire presque 20 ans), au sein du GAPL, et ai été le secrétaire de la société jusqu'à aujourd'hui. Pendant près de 50 ans seul lui a été Président de ce Groupement Avicole Pays Languedocien, jusqu'à la relève de Mademoiselle Martine Depoire, avec qui nous avons poursuivi l'aventure sous son regard bienveillant.

C'est aussi grâce à lui que très jeune je me suis porté candidat en tant qu'élève juge pigeon: il m'y avait poussé et a été mon parrain.

Je suis très mal de ne pas m'être rendu à ses obsèques pour diverses raisons que je ne peux pas relater en public, mais soulagé que beaucoup de ses proches ont été là pour sa famille et ses amis.

PS. Merci à Emile JUSTE et à Didier BREUIL.
gillou
   PostÚ le 03-07-2016 Ó 09:07:54   

Amitié à sa familes et c'est proches
patrick
   PostÚ le 06-07-2016 Ó 09:33:18   

triste nouvelle
BAGADAIS-05
   PostÚ le 01-08-2016 Ó 10:12:02   

J'ai été prévenu par Martine,j'étais en vacances au Grau du Roi avec mes petits enfants,Martine et Claude Bedos m'ont représenté aux obsèques.
Henri fût le premier juge à juger les pigeons Ibériques avant même leurs homologations.Il était président d'honneur du CFPRIbériques .nous avions déjeuné ensemble à St Pons.c'est une "figure" de l'aviculture du sud qui disparaît et je tiens à lui rendre cet homage.